Séminaire gouvernemental : de qui se moque-t-on ?

Mr Deby a ordonné à son Gouvernement d’organiser un séminaire sur les finances publiques. Dans une administration normale dans un Etat normal, la démarche serait aussi normale et appréciable. Cela permettrait nécessairement d’ajuster les aléas du TOFE. Or, nous sommes aujourd’hui dans un tunnel sans issue où ne pullulent que des voleurs et des escrocs. Aucune tentative d’amélioration des circuits administratifs ou financiers n’est possible d’autant plus que ceux qui se trouvent à l’amont pour la conception, ce sont ceux-là même qui se trouvent à l’aval pour un pillage systématiquement organisé et bien rodé. Alors de qui se moque-t-il M. Deby ? Prend-il les tchadiens pour des écervelés, des cons ; ou des amnésiques désaxés ? Qui des tchadiens, du plus petit au plus vieux, ne connaît pas la destination des recettes financières au Tchad ? Deby pourrait exécuter ses scènes théâtrales avec des piètres acteurs qui font office des membres de son gouvernement, mais il ne pourrait jamais continuer à duper le peuple tchadien comme il le fait depuis plus de deux décennies. Question posée aux abusés de Deby : où trouve-t-on les recettes financières du Tchad ?

  • les recettes douanières sont entièrement privatisées au profit de Deby en personne ; la gestion est confiée à son petit frère qui ne rend des comptes qu’à lui seul. Et cela dure depuis 5 ans.
  •  les recettes pétrolières sont entièrement privatisées par la 1ère Dame qui en a confié la gestion à un groupe cosmopolite composé des parents et des parents par alliance interconnecté à une maffia impénétrable : Kasser Younous (beau-frère), Azen Hissein Bourma (beau-frère), Ibrahim Hissein Bourma (mari de la petite sœur de la 1ère), Mahamat Guihini Guet (fils de Haîgua Deby), trésorier à la SHT, etc. Depuis 5 ans tous les revenus pétroliers sont automatiquement virés dans des comptes privés
    à Dubaï, gérés par le petit frère du trésorier payeur général (beau fils national) et en même temps le beau-frère de la 1ere Dame. Oui, ce type a élu domicile à Dubaï depuis un an avec le titre du conseiller du Président pour récupérer et placer les produits du vol organisé.
  • Au trésor public, ne tombent que les appuis budgétaires multilatéraux et bilatéraux ou des impôts et taxes payés par les sociétés ou individus étrangers avec des chèques libellés au nom trésor public. Là également le beau-fils national veille au grain et effectue des repartions appropriées entre les familles du Président Idris Deby et de son épouse Hinda.
  • Toutes les régies et tous les services financiers sont aux mains des parents du couple présidentiel. Ces parents, sachant qu’ils y ont été placés pour s’enrichir, ne versent même pas un rond de ces recettes au trésor public.
  • Tous les marchés publics sont octroyés aux parents, des faux entrepreneurs qui ne payent ni impôts ni taxes et qui souvent sous-traitent aux tiers qui eux-mêmes non seulement ne payent ni taxes ni impôts, mais ne réalisent pas entièrement parce que couverts par les premiers.

Alors de qui se moque-t-on en réunissant les membres du gouvernement pour un soi-disant séminaire sur les recettes ?? Y-a-t-il un Etat? Une administration pour s’adonner à ces genres d’exercices ?? Quelqu’un n’avait-il pas dit « Tchad, Etat néant » il y a de cela une trentaine d’années ??? On y est, pleinement.

Beremadj Félix
N’djaména – Tchad

 


Commentaires sur facebook

5 Commentaires

  1. abou moussa

    Allah houakhbar

  2. Abdou

    Ce sémlnaire est un écran de fumée, ou un mirage. Le mirage, c’est cette lueur d’eau qu’on voit sur le goudron quand on voyage à midi. Lorsque vous roulez et vous arrivez au niveau de cette flaque d’eau supposée, elle disparait et vous ne voyez plus rien. Tels sont les « séminaires » comme celui-ci, les « grands projets présidentiels », et autres « états généraux » de patati, patata, et de je ne sais quoi. Tous sont des mirages.

  3. Seyd Djiré

    À quand la fin de cirque? Si Deby savait que le future rattrapera le passé, il fallait que sa famille et belle-famille doivent se repentir.

  4. jmscontent

    quand le gvt se bouge pas, ce n’est pas normal à votre opinion et maintenant que le gvt se bouge c’est également un problème, faut savoir…

    • Abdou

      Non, Jmscontent, personne n’esr contre la tenue de ce séminaire. Mais à quoi serviront ses résultats ? Tous le monde sait où partent les recettes de la douane; quel chemin prend l’argent du pétrole; qui encaisse les faux bons de commande (les fameux BC), etc. On ne vous apprend rien; peut-être que vous connaissez les circuits mieux que nous autres… La question est la suivante : ceux qui ordonnent ce séminaire savent qui détourne, vole, pille; mais pourquoi avoir attendu 25 ans pour chercher à comprendre ce qui crèvent les yeux (qui est évident) ? Cette histoire de séminaire ressemble à un voleur qui crie « Au voleur ! ».