Point de presse quotidien de la porte-parole du SG de l’ONU du 21.08.07 – ONU

Conseil de sécurité

Lors de consultations privées, le Conseil de sécurité a discuté aujourd’hui du rapport du Secrétaire général sur le concept révisé d’une opération relative à la présence de l’ONU dans l’est du Tchad et dans le nord-est de la République centrafricaine. Les membres du Conseil ont à cet égard entendu un exposé du Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, Hédi Annabi.

Le rapport propose que les tâches et les fonctions de la composante militaire soient assumées par la force militaire de l’Union européenne qui a été acceptée par le Président du Tchad, Idriss Déby. En outre, il n’y aura pas d’implication directe de la présence internationale multidimensionnelle dans la région frontalière.

Ce matin, les membres du conseil ont également reçu un projet de déclaration présidentielle, présentée par la France, qui répond au rapport du Secrétaire général sur le Tchad et la République centrafricaine.

Soudan

Le Bureau de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme a publié aujourd’hui un rapport qui donne les détails des cas d’enlèvement, de viol et de violence sexuelle dans le sud du Darfour. Dans ce rapport, le Bureau indique que le Gouvernement du Soudan devrait protéger les femmes et les enfants de la violence sexuelle et de la violence fondée sur le sexe.

Le rapport, qui est le suivi de celui du mois d’avril dernier, contient des témoignages de victimes et de témoins oculaires décrivant la manière dont, à Deribat et dans les villes avoisinantes, des femmes ont été enlevées, exploitées comme esclaves sexuelles ou ont été victimes d’autres violations des droits de l’homme commises par les Forces armées soudanaises et des groupes associés. Ces violations et d’autres ont eu lieu à la fin du mois de décembre 2006 après les attaques aériennes et terrestres lancées contre les civils de la région.

Le rapport, préparé en coopération avec la Mission des Nations Unies au Soudan, indique que les abus constatés peuvent également constituer des crimes de guerre et rappelle qu’aucune enquête n’avait à cet égard été menée par le Gouvernement soudanais.


Commentaires sur facebook