Appel à la création d’un front citoyen pour l’ alternance en 2016 au Tchad.

Le peuple tchadien solidaire et uni!
Fidèle à ses convictions, la jeunesse tchadienne est descendue dans la rue pour défendre ses droits à un avenir meilleur. Elle n’acceptera plus aucun sacrifice, sinon pour une plus grande liberté.

Fidèle à lui-même, le despote Idriss Déby a choisi la voie de la répression en ordonnant l’arrestation des 18 dirigeants du CAMOJET et de plusieurs autres organisations de la société civile.

Unie et déterminée, la société civile tchadienne est parvenue à obtenir leur libération.

Tout l’or du monde ne saurait corrompre une génération de Tchadiens désormais insensibles aux sirènes du pouvoir.
Avec leur libération, tout un peuple retrouve la dignité et le prix d’une vie humaine, la fierté d’un destin commun, le goût de parler librement ;

Avec leur libération, tous les peuples africains s’arment des forces d’émancipation nécessaires pour abolir les frontières à leur lutte commune.

Du Congo au Burkina Faso, en passant par l’Éthiopie et le Sénégal, un vent puissant soulève des jeunesses éveillées par un même parfum de liberté.

Tout un continent se lève comme un seul homme pour dire à Idriss Déby, et à tous les présidents qui s’accrochent à leurs mandats :

Aucun président ne pourra plus faire taire la voix du peuple tchadien solidaires et unis !, pas même le président de l’Union Africaine ;

j’ appelle les Africtivistes, les Coalitions des organisations de la société africaine ( Balaie citoyen, Y en a marre, filimbi, Sassoufit, réagir, tournons la page…) à soutenir le peuple tchadien dans sa lutte pour la liberté…

Enfin, je lance un appel à toutes les organisations de la société civile tchadienne, les forces vives de la nation, les partis politiques et la diaspora tchadienne à former un front citoyen 2016 pour barrer la route à Idriss Déby.

Abdelkerim Yacoub Koundougoumi
Représentant de la Coalition des organisations de la société civiles tchadienne « Trop c’ est Trop » en Europe


Commentaires sur facebook