Repression des soutiens de Zouhoura

Les sbires du régime ont chargé les jeunes qui exprimaient leur fureur contre l’injustice et l’impunité, à coups des matraques et de gaz lacrymogènes. Les réseaux sociaux parlent d’un mort mais le correspondant de RFI à N’Djamena, lui, parle d’un blessé.


Commentaires sur facebook