Le Tchad se fâche contre les utilisateurs de Facebook – DW

Au Tchad, plusieurs sources concordantes signalent le verrouillage du social Facebook en pleins troubles après le viol d’une jeune fille, par des enfants de dignitaires du régime de N’Djamena. Hier, le ministre de la sécurité publique et de l’immigration, Ahmat mahamat Bachir a menacé de sévir contre lres organisateurs de manifestations. Il dénonce certaines organisations non reconnues qui seraient aussi impliquées dans la mobilisation. Hier, des lycéens de N’Djamena ont été dispersés par la police. Cliquez sur l’image pour écouter le ministre Ahmat mahamat Bachir.

Par ailleurs un Comité d’initiative citoyenne constitué à Paris envisage d’organiser une marche pacifique demain afin de manifester sa solidarité et son soutien à la jeune lycéenne. Le Comité d’initiative veut dénoncer tout acte inhumain et dégradant dont sont victimes les femmes et les filles au Tchad. Le pays se prépare à aller aux urnes le 10 avril prochain. Le président Idriss Deby au pouvoir depuis 25 ans est candidat à sa propre succession.


Commentaires sur facebook

1 commentaire

  1. Abdou

    En quoi le vérouillage de Facebook par le Ministre de l’insécurité vous étonne ??? Savez-vous que les sites Tchadactuel et le blog de Makaila (et bien d’autres) sont inaccessibles à Ndjamena ??? Sous d’autres cieux, rien que cette atteinte à la liberté de s’informer soulèverait un tollé.
    Rappellez-vous qu’en février 2008, lors des attaques de Ndjamena par les rebelles, les communications par téléphonie mobile Zaïn (Airtel) et Tigo étaient coupées pendant 15 jours. Eh oui, 15 jours ! Aucun abonné/consommateur n’a levé le petit doigt pour dénoncer cette violation du droit du citoyen à la communication.
    Aujourd’hui avec le placement du grand frère de l’autre aux commandes des Télécoms, et le retour en force d’un Bâchir injurieux, il faut s’attendre à des vérouillages à double tour.