Coup KO dès le 1er Tour pour Deby : 52%

Le dicton populaire dit : « l’habitude est une seconde nature ». Ainsi la fraude est devenue un phénomène systémique. Après 26 ans de règne, les mécanismes de la fraude se sont développés d’une élection à une autre ; de même les outils utilisés et la démarche suivie ont bien embrassé l’évolution de la technologie et de la modernité du moment.

Ce fut d’abord au début du règne, la création des groupes chargés d’intercepter et de falsifier les PV remis par les présidents des régions à la CENI centrale, et puis la décentralisation de ces groupes : des centaines d’individus munis des faux procès et chargés des mallettes remplies du CFA qui accompagnent toujours les présidents des bureaux de votes, de fois ils se font passer pour des agents de sécurité, de l’ANS, observateurs locaux ou envoyés par telle ou telle autorité. Leur rôle c’est d’intervertir au moment opportun pour soustraire les PV authentiques pour les remplacer par des vrais faux PV. Les observateurs nationaux et internationaux ne verront rien d’anormal, parce que tout se passe sans aucun incident devant leurs yeux : les votes, la proclamation des résultats, la distribution des PV signés aux représentants des partis politiques . . . . . etc…Etc.

En fait, La méthode décrite ci-dessus implique une longue chaîne d’intermédiaires, entrainant une distribution des moyens conséquents, sans parler de lots de paperasses à transporter et à transvaser. Tout cela risque d’être découvert avec le temps.

Alors pour 2016, les stratèges du MPS à la CENI semblent passer à une autre étape plus sophistiquée : tout se fera, se passera au niveau de la CENI centrale. Connaissant les nombres des bureaux de vote, le nombre des inscrits par bureau et enfin le nombre des candidats, ce serait donc un jeu d’enfant de rester devant son ordinateur et partager les voix aux différents candidats et obtenir un vote virtuel réel. C’est ce qui est en train d’être concocté à l’heure actuelle à la CENI. Deby serait mis au courant et une démonstration lui aurait déjà été faite. Dès le 1er tour, Deby passera avec 52% et le conseil constitutionnel ramènerait ce chiffre à 51,3 …%.

Selon les spécialistes en la matière, la gestion d’après les votes qui se pose comme problème à plusieurs inconnues. Hormis toute autre éventualité, c’est la réaction de la rue qui serait à craindre. Face à cette éventualité deux groupes s’opposent. Le 1er groupe pense qu’aux coups tordus il faut des bâtons tordus, en ce sens qu’il faut utiliser des gros moyens coercitifs pour étouffer dans l’œuf toute contestation sans tenir compte les tintamarres des ONG locales et de leurs relais en occident. L’autre groupe plus conciliant, composé surtout de jeunes militaires et de policiers qui craignent un débordement qui les entrainera devant la CPI, ceux-là pensent qu’il faut plutôt utiliser des moyens dissuasifs concomitamment avec l’achat des consciences comme par le passé.

Mais sur le terrain, les choses se passeront exactement comme si cette stratégie du coup KO dès le 1er tour n’existe pas, cela aussi fait partie intégrante de la stratégie : campagne intensive, nombreuses délégations à l’intérieur du pays, création des nombreux bureaux de soutien, de la CENI parallèle et finalement un vote apaisé avec des PV acceptés et signés par toutes les parties sous la supervision des observateurs internationaux. De la poudre aux yeux des tchadiens et des observateurs internationaux.

Correspondance particulière
N’Djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

14 Commentaires

  1. Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu.  Luc 18:27
    Peuple Tchadien, « Recommande ton sort à l’Eternel, Mets en lui ta confiance, et il agira » Psaumes 37:5

  2. Kirikou212

    Tout un récital écœurant qui relègue la volonté du peuple au dans les méandres de la vie politique. Nous demandons la surveillance de la communauté internationale, la focalisation des satellites sur le Tchad. Le danger viendra de partout, il y a d’abords la piste islamiste, ensuite l’assassinat en masse des manifestantes par les corps armées. Dieu bénisse le TCHAD.

    • Abou Harba

      Le seul danger significatif viendra de la communauté internationale, la France en tête, qui a déjà choisi son vainqueur avant même que le match n’ait commencé. Les dés ont toujours été  pipés bien longtemps à l’avance, et c’est ce qu’il y a de plus nauséabond dans cette situation. Déby a en réalité lancé sa campagne électorale 2016 ce jour de janvier 2013 où il a offert à François Hollande 3000 vies tchadiennes à immoler dans le nord du Mali. 
      Par cette pirouette que tous nos dictateurs ont utilisée à un moment ou à un autre de leur « carrière », il piégea tout le monde, à commencer par le président français. Chose inconnue en Afrique, la raison d’État est là-bas n’est pas un vain mot : c’est un concept plus fort que toute sympathie / antipathie politique. Finis donc les clins d’œil socialisants en direction de l’opposition, les remontrances et les (tièdes) exigences sur l’affaire Ibni Oumar, au diable les inimitiés personnelles… LA FRANCE D’ABORD ! 
      Tout au long des années qui ont suivi, il n’a fait que consolider sa position : Barkhane, Boko Haram, le G7 Sahel, l’Union Africaine. Aujourd’hui, que lui reste-t-il à faire d’autre qu’a récolter les bénéfices de ces investissements juteux ? Avis aux forces vives de la nation : LA PARTIE EST JOUEE D’AVANCE !

  3. Wardougou

    Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude, dirait-on. Je trouve totalement hypocrite et à la limite irresponsable, de dénoncer sous l’anonymat, des pratiques dont on a été véritablement le concepteur deux décennies plutôt. Au lieu de jouer aux défenseurs des droits de citoyens, vous seriez bien inspirés de faire votre propre examen de conscience et demander la rédemption pour vos propres péchés. Quittez l’aigreur et la malveillance. Vous ferez mieux. WH

    • Abou Harba

      Un autre adage dit qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire. Je trouve au contraire que si, comme vous l’insinuez, nous avons affaire à un « insider » qui cherche à se soulager la conscience après s’être fait le complice du complot qui a privé le peuple tchadien de ses droits pendant deux décades, nous aurions bien tort de l’éconduire sans même lui donner l’occasion de faire amande honorable. Plus nous en savons sur la « cuisine interne » du système mafieux, mieux nous serons préparés pour le contrer. Il appartiendra ensuite, le moment venu, à une justice indépendante et équitable, enfin « desinféodée » du pouvoir exécutif, de faire son travail de jugement des citoyens indélicats – ce moment viendra !

  4. Abdou

    Vous avez dit: « Coup K.O. » (Knock Out en anglais) ? Cette formule a été utilisée par Ouatara et elle lui a souri (Good for him!). Puis notre voisin Issoufou l’a reprise à son compte. Qui a dit que ce sont seulement les élèves qui trichent ? Mais elle n’a malheureusement pas marché pour lui. Il se retrouve à son corps défendant en ballotage avec un prisonnier (son opposant Hama Amadou) qui n’avait même pas battu campagne à partir de son cachot ou sa bagne où il se trouvait; mais qui est, arrivé (quand-même) en deuxième position (n’en déplaise à Issoufou). Entendons-nous, la formule (nouvelle trouvaille) de nos despotes consiste à tout faire pour voler la voix du peuple au premier tour des élections. Eh bien, comme Hassan Sylla Bakary et consorts avaient doctement professé en leur temps que le Tchad n’était pas le Burkina Faso, nous répliquons logiquement que le Tchad n’est pas la Côte d’Ivoire.

    • Abou Harba

      Bien dit ! Et maintenant, il faut se montrer à la hauteur des objectifs, fort nobles et o combien légitimes, qu’on s’est fixés.

  5. Seid Djiré

    Wait and see

  6. mahamat Sougour

    vous etes victime tout simplement d’un deficit intellectuel .il faut etre dupe pour croire a cette affirmation gratuite .je vous precise une chose le tchad n’est plus et ne sera jamais le burkina ni cote d’ivoire

    • Abdou

      M. Sougour, à mon humble avis, c’est vous qui souffrez plutôt d’un quotien intellectuel minimal absolument déficitaire. Vous pensez que vous pouvez continuer de voler les élections tous les 5 ans. Sachez qu’en 25 ans les Tchadiens ont grandi et mûri. Ne les insultez pas tous. N’abusez pas d’eux de quinquenat en quinquenat. Vous n’avez plus rien à leur proposer et votre disque est rayé. Entre nous, qui a entendu parler de vous  et de vos semblables avant votre règne actuel ?

      • Abdou

        Je n’avais pas encore fini de répondre à M. Sougour qui pense naïvement que lui et ses usurpateurs de pouvoir ont un mandat divin pour berner les Tchadiens indéfiniment, alors qu’ils se trompent d’époque. Pour rafraichir la mémoire de Sougour (qui n’en a d’ailleurs aucune), les grands et puissants empires greco-romains avaient fini par s’écrouler. Même chez nous, les glorieux empires du Kanem-Bornou, du Baguirmi, du Ouaddaï, etc. ont fini par disparaître. Ce n’est pas une caste arrivée accidentellement au pouvoir par un hasard de l’histoire qui s’y installera éternellement. Il y a un temps pour toute chose sous les cieux (Ecclésiaste chapitre 3, versets 1 à 8).

  7. Dimitri Poutine

    Ce n’est pas étonnant pour moi. IDI aurait dit qu’il ne s’accroche pas au pouvoir mais il ne voit pas encore un tchadien mur pour assurer « ce qu’il a construit de solide » .Comme les autres Présidents d’Afrique Centrale, IDI sait bien qu’il n’est pas tellement aimé par le Peuple tchadien, et il s’impose toujours pour l’intéret exclusif de ceux qui, occultement, le soutiennent au detriment de l’intéret de l’unité Nationale. Pour ces élections en cours, toutes les pistes de fraude sont mises en place comme celles du Congo Brazza, mais allons seulement aux urnes en toute conscience libre en nous préparons psychologiquement aux issues des resultats.

  8. Ms abdou t ne conai mme pas le nomé sougour et tu le met deja dans un sac peut etre il n est pas de ce coté k tu le pense ce pourkw sougour a raison l tchad n es ailleur parceuque tu n a pas d courage pourkw kan on veut changé ls choses on ne dit pas vous o gens lá on parle du tchad pas le ferik de kelkin donc tt la tchadien sont concerné sortez unpeu du tribalism g sai pourkw tu a agi inssi parck il s apel sougour peut etre sougour de goré