Manifs et arrestations

Apparemment « l’après élection » n’est pas encore terminé: A Abéché, après le départ de la délégation de l’opposition, plusieurs militants des partis politiques d’opposition ont arrêtés. A N’Djamena, dans la journée du 16 mai, c’est une manifestation des personnes portant sur leurs têtes des calebasses et scandant des propos anti Deby, qui a été dispersée avec l’arrestation de 11 femmes et 17 hommes, qui ont été tous finalement libérés  tard dans la soirée.


Commentaires sur facebook