Mais où va le Tchad ?

Depuis trois mois, on observe dans le pays un enchaînement des évènements qui indiquent que le Tchad traverse une phase de contre-valeurs sans précédent.

– Des enfants des dignitaires violent en groupe une adolescente, prennent en vidéo et postent sur les réseaux sociaux, le régime opère un simulacre arrestation et déportation ; quelques mois plus tard, on les trouve au nord en train de faire campagne pour le compte du candidat du MPS, arborant fièrement les teeshirts à l’effigie du candidat MPS. C’est un évènement qui a mis en émoi toute l’opinion nationale et internationale, mais dans le cercle du pouvoir, on le considère comme un fait banal. Pire encore, le père d’un des violeurs vient à son tour de s’exercer à leur sport favori à savoir le viol suivi  de torture à mort sur la personne d’une adolescente qui a refusé de l’accepter comme mari.

– Plus d’une soixantaine des militaires ayant voté pour un candidat autre que celui du MPS, ont été arrêtés et conduits dans un lieu inconnu pour être purement et simplement exécutés. Le régime dément, tergiverse, exhibe des faux militaires qui parlent à la place et au nom des morts. Une exécution sommaire pour avoir voté le candidat de son choix, dans un Etat dit démocratique. C’est tellement inouï et invraisemblable !

–  On abat froidement des orpailleurs comme des lapins dans le Batha sans qu’aucune autorité lève le petit doigt.

– Et dans l’océan de la misère socio-économique que vit la population tchadienne, prenez une seconde pour visionner la vidéo de la chanteuse soudanaise Nadia AL Galaa, invitée par le MPS pour célébrer la victoire de son candidat. Ce n’est pas un clip de fiction tournée dans des studios cinématographiques !  Les sensibles, abstenez-vous!

Mais franchement où va le Tchad aux mains des Deby ??

Correspondance particulière


Commentaires sur facebook