Et la BAD aussi s’y met

Il a été déjà rapporté sur ce même site comment Deby s’embourbe et embourbe le Tchad avec des dettes empruntées de tous les pays de la région, des dettes dont ni les montants, ni les conditions d’emprunt ne sont connus de personne. Il a été également rapporté le forcing que fait le locataire du palais rose auprès des actionnaires africains de la BAD pour avoir un prêt. C’est chose faite depuis la semaine en cours. Ainsi, à l’instar des autres institutions financières internationales, la BAD participe à sa façon au pillage et à la gabegie des ressources par le pouvoir de N’Djamena. Les 36 milliards qu’apportent la BAD seront dilapidés avant qu’ils atteignent le trésor public, dans la poche de la nomenklatura des Deby.


Commentaires sur facebook