Investiture et militarisation

Le président élu par coup KO a des difficultés pour contenir le mecontentement de son peuple qui trouve que tout a été et demeure faux dans ces  élections. Dans la journée du samedi les opposants  ont bravé les forces de repression et tenu leur meeting, les echaffourées continuent toujours ce jour du dimanche. Mais le plus marquant c’est la militarisation du pays, surtout Ndjamena et la zone meridionale, c’est pratiquement un état de siège qui ne dit pas son nom.


Commentaires sur facebook