Indépendance waye

ET pour les 56 ans mon coup de gueule sans aucune animosité NO Land .De plus en plus des  quartiers de Ndjamena  se transforment en no Land par le pouvoir de l’argent  ou la non gouvernance .Dans ce no land Vous voyez des gens de l’ANS, de la police nationale de la police municipale  déambuler  mais ils sont juste la pour collecter l’argent à partager avec les chefs qui les ont affectés dans le no land ou l’argent circule  d’une main à une autre .Dans le no land pas de reçu, pas de ticket. Les gens sont allergiques à tout papier si ce n’est des billets de banque. Les gens sont allergiques à tout ordre si non au pouvoir de l’argent. Dans le no land, les poteaux électriques sont quotidiennement détruits, les câbles électriques coupés. Le goudron fissuré, les bus de canalisations détruites, les rues sont obstruées, les rues sont barrées, les rues coupées (HANA HAKOUMA), les nuisances sonores, les bars pompent la musique 24/24,   les moustiques font rage, les souris et rats partagent le repas et les lits avec les habitants, rupture de l’eau due à une canalisation détruite qui perdure  (MALAMANA AFFAIRE N’A MACHI).

Les enfants de no land deviennent des adultes malgré eux. Ils ne connaissent ni enfance ni jeunesse. Le mot magique de ces  habitants de no land  »al hamdoulila » c’est à dire Dieu merci. Triste  très triste
Et tout ça, tout simplement : 56 ans après, l’urbanisation d’un pays se résume aux grandes artères apparentes. Le bien-être de la population ne figure dans aucune politique gouvernementale. 56 ans après, le pouvoir devient le pouvoir de l’argent ; 56 ans après l’incivisme devient la règle principale de la vie en société.

56 ans après ceux qui ont l’argent construisent des stations d’essence, des boulangeries, des fours, de l’entrepôt, des marches sur le site de leur choix et des maisons ne respectant aucune norme urbaine si non l’amas de ciment et de sable.

56 ans après des produits alimentaires importés sans aucun contrôle
56 ans après écoles et institutions  sont créées sans aucun contrôle
56 ans après centres de sante et cliniques privés  quelques fois dans de taudis   ne respectant aucune norme d’hygiène. 56 ans après des engrais prohibés sont importés et utilisés Sans aucun contrôle .
Et 56 ans après ……56 ans après …..et peut être  1……après.   Quoi qu’il adviendra fière de dire que j’appartiens à un pays indépendant car des mots comme liberté, indépendance, autonomie, droit, devoir je ne peux jamais au grand jamais cracher dessus.

Bonne fête d’indépendance et merci à Dieu de m’avoir permis de vivre les 56 ans de mon pays

Zara Yacoub – N’djaména


Commentaires sur facebook