Les Brèves de N’Djaména – Visite du Maréchal Khalifa HAFTAR : Deby, de nouveau emballé dans une aventure périlleuse pour le Tchad et les tchadiens

Les relations entre Mr Deby et le tout nouveau Maréchal s’officialisent et s’affermissent davantage. En effet, après les frémisses des premières heures de la visite, suivi du 1er communiqué de la Présidence dans lequel les journalistes se contorsionnaient comme des enfant pris en flagrant de délit de vol pour justifier la présence du Maréchal à N’djaména hier le 16 septembre 2016, la  télé-Tchad a pris le poils de la bête  pour réaffirmer haut et fort que l’ancien Gal est le seul à même de pouvoir unifier le peuple et le pays et ramener en conséquence  la paix et la quiétude dans le pays; de ce fait, sur le plan diplomatique le Pdt de l’U.A  mettrait toutes ses énergies et ses prérogatives auprès des instances de l’Organisation Continentale pour légitimer la position du Maréchal (sic).

Parallèlement à cette nouvelle dynamique diplomatique, le Gal Deby n’oublie guère son « Hobby » favori à savoir l’aspect militaire. Dans la nuit du vendredi à samedi, un avion militaire gros porteur a quitté N’djaména à 23h (heure locale)  avec une  importante quantité des munitions destinées aux troupes du Maréchal. Au même moment, les instructions sont données au contingent tchadien qui se trouve à Bao de s’apprêter à se mobiliser dans les 48h. De même le Gal adjoint de la DGSSIE est désigné avec une équipe renforcée pour se rendre à Amdjeress. En fait pour les observateurs avertis le but final ne serait pas Amdjeress mais encore plus haut.

En somme le Gal Deby prend fait et cause de manière publique et officielle et surtout ostentatoire pour le Marechal Haftar.  Pour les proches du cercle, cette subite ferveur et ce punch ne proviennent pas seulement de l’inquiétude de la présence des groupes armés tchadiens au sud libyen, mais c’est une machination stratégique plus vaste où d’autres acteurs mènent le jeu et comme d’habitude le marionnette joue son jeu habituel au détriment des ressources humaines, matérielles et financières du pays : Deby ne s’engagera jamais dans une telle aventure s’il n’a pas l’aval ou la demande de ses tuteurs français qui, contre le reste de l’Europe et de l’ONU, appuient le Maréchal Aftar.

Beremadji Félix
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

2 Commentaires

  1. Abou Harba

    Mors ultima ratio (« La mort est la raison ultime »), dit le philosophe.
    « France ultima ratio », devrait dire le peuple tchadien… Quelle malédiction, tout de même !

  2. Nadji paul

    Deby vend tout le bien d’un peuple pour pretendre saugarder sa vie a lui seul. Et pourtant, tout est vanite’. Il est aussi entoure’ par des insenses comme lui. Quel que soit le degre de leur haine et de leur jalousie pour la richesse du peuple tchadien, ils ne parviendront pas a le gaspiller tout avant de mourir. Meme s’ils reussir a le dilapider, le bon dieu nous donnera encore le centuble.