Tchad: colère des syndicats après la suspension des primes des fonctionnaires – Rfi

Au Tchad, le gouvernement a annoncé mardi 27 septembre qu’il coupait les primes des fonctionnaires pour une période de 18 mois, provoquant la colère des syndicats. C’est l’une des 16 mesures d’urgence annoncées par l’Etat pour faire face à la crise économique que traverse le pays.

Le ministre de la Fonction publique et du Dialogue social, représentant le Premier ministre, a convié mardi 27 septembre les centrales syndicales pour leur annoncer les mesures prises par le gouvernement pour faire face à la crise économique.

« Le gouvernement propose la réduction de 80 % des indemnités et primes des agents de l’Etat, et ce, pour une période n’excédant pas 18 mois », a déclaré Abdelkerim Seid Bauche.

« Une déclaration de guerre du gouvernement »

Mais la proposition a plutôt fait bondir les syndicats. « C’est une déclaration de guerre du gouvernement. Nous ne sommes pas prêts à nous laisser faire », a répondu un syndicaliste qui a assisté à la réunion pour le compte du collectif des syndicats de l’éducation.

La centrale a appelé tous les établissements publics et privés à cesser immédiatement leurs activités. L’Union des syndicats du Tchad, la plus grande centrale, a convoqué ses militants jeudi 29 septembre pour décider de la suite à donner à la proposition du gouvernement.


Commentaires sur facebook

2 Commentaires

  1. brahim Amine brahim

    l’État tchadien a commencé une guerre sans qu’il se prépare d’avance. imaginez un père de famille qui gagne trois cent mille francs y compris les indemnités. du coup, l’État réduit à 80 % ses indemnités, pourtant ce sont les indemnités qui font de son salaire mensuel un salaire costo. supposons qu’après la réduction de 80 % il se retrouve avec un salaire mensuel de cent quatre-vingts dix mille. alors, cette somme peut elle lui permettre de subvenir à ses propres besoins, ceux de ses deux enfants et leur mère ? pire encore les prix des denrées alimentaires sur les marchés nationaux fluctuent chaque jour ? chères autorités, s’il vous plait pensez aux paisibles citoyens. je vous en prie. Brahim Amine Brahin

  2. Combien de pourcentage de l’argent volé par Deby et ses proches mis a l’extérieur seront rapatriés ? Mieux vaut mourir de coup de canon k de mourrir de faim sans raisons