Sénégal – Tchad : Oublié au cachot, Hissène Habré s’impatiente pour son appel – afrique-sur7

Hissène Habré a interjeté appel suite à sa condamnation à perpétuité par les Chambres africaines extraordinaires (CAE). Mais depuis, l’ancien président tchadien attend son procès devant la cour d’appel qui tarde à se mettre en place.

Hissène Habré, un véritable gibier de potence ?

Hissène Habré a été condamné à perpétuité le 30 mai au terme d’un long périple judiciaire. Refusant de passer le restant de sa vie derrière les barreaux, l’ancien président tchadien a fait appel de la décision du juge burkinabè Gberdao Gustave Kam, président des CAE. Depuis, c’est le silence radio concernant la date du procès en appel ainsi que le nom du magistrat chargé de l’affaire. Nkosazana Dlamini-Zuma, la présidente de l’Union Africaine chargée de mettre en place cette juridiction panafricaine ne semble aucunement s’en presser.

Et pourtant, la mise en place de cette cour d’appel spéciale est d’une importance cruciale. Car elle se prononcera en second et dernier ressort dans cette affaire. Reconnu coupable « de crimes contre l’humanité, de viol, d’esclavage forcé, d’homicide volontaire, de pratique massive et systématique d’exécutions sommaires, d’enlèvement de personnes suivi de leur disparition, de tortures et d’actes inhumains », l’ancien chef d’État tchadien (1982 – 1990) sera cette fois-ci jugé sur le fond du droit. La cour d’appel fonctionnera donc comme une véritable cour de cassation. Sans examiner le fond de l’affaire, elle ne se contentera que de vérifier la bonne application de la règle du droit. Sa décision revêtira l’autorité de la chose jugée, c’est-à-dire qu’aucun autre recours ne serait possible. L’affaire Habré sera ainsi close après un marathon judiciaire qui a débuté le 20 juillet 2015.

Notons qu’il est prévu un dédommagement de 30.000 euros pour les victimes de viol et 15 000 pour les rescapés. Mais les avocats des victimes trouvent ces sommes dérisoires et ont fait appel pour une revalorisation de l’argent à percevoir. La cour sera également appelée à se prononcer sur la question.


Commentaires sur facebook