Hissene Sougou Chidimi, Dinamou Daram, Mohaydine Babouri….

Combien des détenus politique peuplent les différents, nombreux et inconnus du public, bagnes de Deby. Avec le temps, même la pseudo démocratie qui a servi a Deby de camoufler la dictature et donne bonne conscience à ses supporteurs européens, commence à s’effriter. Depuis les élections volées, aucune voix dissonante n’est autorisée ni permise ; la liberté d’expression est carrément piétinée et les activistes en pâtissent de manière extrajudiciaire ces derniers temps: Hissene Sougou Chidimi, Dinamou Daram, Mohaydine Babouri, sont les tout dernières victimes.


Commentaires sur facebook