Crise économique au Tchad – Africanews

L’effondrement mondial des prix des matières premières, ainsi que la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram, ont conduit à une série de crises sociales qui ont secoué le Tchad, menaçant l‘économie du pays.

Les mesures d’austérité, y compris les réductions des salaires des fonctionnaires et des bourses des étudiants, ont suscité des protestations à l‘échelle nationale et des grèves de fonctionnaires.

Le problème a encore été exacerbé par le fait que l‘économie du pays sans littoral s’appuie à 70% sur la production pétrolière … la chute du cours du brut a donc fortement impacté les recettes publiques, déjà pénalisées par un manque de diversification de son économie.

Dans la capitale N’djamena, beaucoup disent qu’ils sont en difficulté et les secteurs clés tels que l‘éducation portent le poids.

En août, le président Idriss Deby a nommé de nouveaux ministres de la Défense, des Finances et du Pétrole, dans le but de remédier à l’insécurité persistante et d’améliorer une économie défaillante, qui selon les prévisions du FMI, devrait reculer de 1.1% cette année.

Mais pour certains analystes, le Tchad est surtout victime de la corruption rampante au sein du gouvernement.


Commentaires sur facebook