Pourquoi Deby n’a pas fait le déplacement à Dakar ?

On est très étonné que Deby, habitué à des escapades insensées, inutiles et dépensières, n’ait pas jugé utile d’aller  au forum de Dakar sur un sujet dont il s’est autoproclamé leader en la matière. Selon des sources proches du palais, trois raisons expliqueraient cette absence.

1- il manque cruellement des liquidités ; cette raison ne résiste pas à la réalité : en complicité notoire avec la BEAC, Deby vient de retirer du compte du trésor 3 milliards de CFA en espèces, alors que ce compte devrait être bloqué depuis un bon moment. C’est après le retrait de cette somme que le compte a été bloqué.

2 – Deby ne serait pas en odeur de sainteté avec les présidents de l’Afrique de l’Ouest, surtout avec Macky Sall qui présente aussi un candidat au poste du président de la Commission de l’UA.

3 – la dernière et la plus plausible raison serait l’alerte qui a eu lieu à N’djaména dans la nuit du dimanche au lundi ; seuls quelques habitués du palais sont au courant de cette alerte et seuls Deby et son entourage direct connaissent la raison de cette alerte. En effet, à 2h du matin du lundi, l’armement a été sorti et déployé tout autour du palais et des différents ronds points et les responsables militaires qui ont regagné leurs domiciles ont été rappelés pour organiser l’alerte. Deby et son entourage auraient veillé debout, en tenue de combat jusqu’à 5h où l’ordre a été donné de stopper l’alerte et faire rentrer immédiatement les armes lourdes.

Quelle que soit la raison avancée, celle-ci doit être assez sérieuse pour que Deby rate une telle occasion, ne serait-ce que pour faire la campagne de son MAE auprès de ses nombreux collègues ou même négocier avec les différents présidents qui ont des candidats. Ce désintérêt de Deby pour la campagne de son protégé corrobore-t-il la thèse selon laquelle la candidature de son MAE serait beaucoup plus la suggestion de l’Algérie, que la sienne.

Correspondance particulière
N’djaména – Tchad

 

 


Commentaires sur facebook

1 commentaire

  1. Djimta Abdelazziz

    On ne peut pas continuer a vivre ainsi, le Tchad ne connaîtra pas de transition démocratique.. mais un transition violente comme nous en avons l’habitude..ce n’est qu ‘une question de temps..