UFR: Communiqué de solidarité

C’est avec une grande surprise que nous venons de prendre connaissance de l’arrêté du ministère français de l’Économie et des Finances et du ministère de l’Intérieur, daté du 18 janvier 2017, portant gel des avoirs du Général Mahamat Nouri et du frère Mahdi Ali Mahamat.

Notre surprise est d’autant plus grande que le motif serait « la lutte contre le terrorisme », alors que M. Deby avait soutenu les vrais terroristes de Boko Haram et aujourd´hui il se pose comme le vrai combattant contre le terrorisme.

Au nom de militants et sympathisants, le bureau de la représentation de l’Europe de L’Union des Forces de la Résistance (U.F.R.) exprime sa solidarité avec MM. Mahamat Nouri et son ancien secrétaire général Mahadi Ali Mahamat injustement accusés et sanctionnés. Sachant que la véritable raison est de dire « Non » au régime du général Idriss Déby Itno, qui est une véritable calamité abattue sur le peuple tchadien.

Nous éprouvons une grande tristesse de voir la France, qui est le berceau historique de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, cherche de prétexte pour justifier son soutien au régime dictatorial et corrompu de N’Djamena.
Le peuple tchadien, qui depuis un quart de siècle, fait les frais de cette fameuse Réalpolitique ne mérite pas ce parti pris aveugle et inconditionnel en faveur d’un pouvoir caractérisé par le pillage des ressources, les disparitions d’opposants, les viols des jeunes filles et la privatisation de toutes les institutions de l’État.

Nous espérons que la France, qui est partenaire historique de notre pays, avec des liens multiples et indissociables, va enfin se ressaisir et comprendre que les meilleurs alliés du terrorisme sont la mauvaise gestion et la dégradation morale et sociale du régime en place.

Fait à Francfort le 24 janvier 2017
Youssouf Hamid
Représentant de l’UFR en Europe


Commentaires sur facebook