Les Brèves de Ndjamena – Le retour de DD.

L’exil forcé du grand frère du sultan Deby n’a pas trop tardé comme on s’y attendait. La fuite de DD est un fait inédit en soit, personne à Ndjamena ou ailleurs ne puisse comprendre la fuite d’un DD – ne serait-ce qu’une fugue- contre son petit frère. Justement il faut être lui, un personnage dénué de tout bon sens et qui n’a les yeux et le nez rivés que sur les biens matériels pour s’octroyer une telle acrobatie hors pair. Responsable direct ou indirect de tous les aléas prémonitoires que vit sa famille et naturellement le Tchad d’aujourd’hui et de demain, le grand frère a franchi une étape qu’aucun milieu tchadien plus principalement son milieu in situ ne pourrait comprendre. N’est-ce pas lui qui avait introduit la petite Hinda dans la bergerie en créant d’ailleurs une scission entre ses neveux et leurs cousins (Hinda étant la préposée du fils de Waddaï Tolli)? N’est-ce pas encore lui qui a scellé le mariage entre le fameux ex TPG et la fille du sultan qui était l’épouse de l’oncle de DD, Mahmoud Adam Bechibo? N’est-ce pas lui qui avait accaparé la Sner qui est devenue aujourd’hui la raison de sa vie en enterrant à Lamadji les vrais preneurs après la privatisation ? On récolte bien sûr ce qu’on a semé.

N’eût été l’annonce faite par un site tchadien de l’opposition, personne ne saura si l’individu avait regagné le pays d’autant plus que, pour l’opinion ce retour s’était effectué sans saveur ni pudeur.

Par contre au niveau de la famille les combats de tranchées ont duré plus de 72 h ou des salves de tout genre ont été tirées.

Le film des événements: d’abord l’exile du patriarche de la famille a été un coup de massue pour le reste de la fratrie qui n’a appris l’information à travers la presse ou à travers les murmures et les ragots blasphématoires dans les quartiers. Apres quelques flottements, les enfants Deby se retrouvent autour de Zakaria Idriss Deby pour se concerter. Ayant appris l’information, la 1ère Dame alerte son époux pour lui apprendre qu’il se prépare quelque chose contre lui par ses propres enfants. Égal à lui même le sultan appelle son fils et le vitupère proprement en demandant derechef de mettre fin à la réunion. Les enfants ferment leurs portables et continuent très calmement leur réunion mais prennent le soin d’informer le reste des membres de la famille de la tenue de ladite réunion. Aussitôt c’est tout le clan qui s’y retrouve à leur tête les deux grands chefs, Timan et Oumar Deby accompagnés de leurs différentes sœurs en pleures qui, il faut le dire, se sentent beaucoup plus proches de DD que le mari de Hinda. Ainsi La petite réunion de concertation s’est muée à une assemblée générale d’inquisition! Les deux grands frères appellent en direct tour à tour leur grand en fuite et l’insulte proprement le qualifiant de tous les noms d’oiseaux. Touché dans son ego (le petit peu qu’il lui en reste) il leur promet un retour dans le plus bref.

De son côté le sultan ayant constaté que les portables des ses enfants et neveux ne répondent plus, décide d’envoyer un éclaireur au domicile de Zakaria. La surprise fut de taille: plus de 60 véhicules entourent la Maison de Zakaria dont une bonne vingtaine des militaires. Informé de cette situation insurrectionnelle, le sultan aussi froussard qu’une pintade, décide de prendre les devants et appelle directement son grand.

DD est donc rentré.

Hinda vient de perdre une bataille, perdra-t-elle la guerre?

Correspondance particulière ( Ndjamena)

 

 


Commentaires sur facebook