Des djihadistes à 200 km de la frontière du Tchad ?

Aucun mensonge n’est jamais gros pour Deby ; les tchadiens se rappellent des fameux « je n’ai jamais signé un décret d’amnistie en faveur des trafiquants de d’Arche de Zoé », « je n’ai jamais demandé de modifier la constitution, etc. »

Avec toute l’armada de communication et de surveillance déployée par l’OTAN et par chacun des pays européens dans le cadre bilatéral, aucun passage ou présence des djihadistes ne leur échappera. Pour pouvoir continuer à bénéficier du soutien indéfectible de l’Ouest, Deby continue à nier l’existence d’une opposition armée aux frontières du Tchad. Les pays européens se laisseront ils se faire manipuler par un Deby aux abois et qui continue à régner grâce au soutien de cette même Europe au détriment des intérêts des tchadiens.


Commentaires sur facebook