Les Brèves de N’djaména: Arche de Zoé, monnaie de chantage ?

Lors de sa toute première apparition après les combats de N’djaména, Deby, contre toute attente, aborda un sujet qui n’était pas apparemment à l’ordre du jour : Arche de Zoé. Tout le monde avait alors compris que ça fait partie des conditions de soutien français.

24h après le retrait des rebelles, alors que les cadavres jonchaient encore les rues de Ndjamena, la France envoya la demande de grâce à Deby. Celui-ci demanda au ministre de la justice de lui apprêter urgemment un décret ; ce qui fut fait. Mais Deby, après avoir signé le décret, demanda à ne pas le diffuser jusqu’à nouvel ordre. Apparemment certaines activités et actions de l’Ambassadeur de France et du Conseiller de défense, ne sont pas du gout de Paris, ou du moins sans l’accord formel de Paris. Ainsi Deby ne publiera pas ce décret tant qu’il ne saura pas jusqu’à où la France ira dans sa recherche de la vérité sur la disparition des opposants politiques, et la tournure que prendra la visite de Sarkozy.

Lol Mahamat Choua, prisonnier de guerre ? C’est ce que répète inlassablement le Ministre tchadien des affaires étrangères dans les salons de Paris et de Bruxelles, avec fort détails : un Kalach à la main, habillé en tenue militaire, hissé sur une Toyota conduite par un chef rebelle, etc., etc. M. Allami ne fait pas partie du cercle restreint de Deby, surtout pas du cercle qui décide, planifie et organise les arrestations, les exécutions et achat d’armes. Ceci est plutôt le boulot de Younousmi, El Bachir, Abbas Tolli, etc. La mission d’Allami était jusqu’à ce jour, taper sur Khartoum et les rebelles qu’il qualifie des mercenaires, un qualificatif que d’autres ont employé à son encontre. Quand Allami aborde des sujets qui ne sont pas de son domaine : les contacts avec les rebelles, les arrestations des opposants, etc., il s’embrouille, il perd pédale et finit par mentir sans scrupule, à l’instar de son maitre. Lol Mahamat Choua a été arrêté à son domicile par la GR, devant sa famille, battu et jeté dans la carrosserie de la Toyota, alors qu’il saignait abondamment, devant des voisins surpris et incrédules.

Mahamat Nour meurt dans l’indifférence – Décidément la garantie libyenne n’est plus fiable et il n’est pas conseillé aux différents rebelles voulant rallier Deby de passer par la Libye. Il devient de plus en plus clair que le chemin libyen débouche inéluctablement sur « Lamadji » (cimetière de Ndjamena). Le cas de l’ancien Ministre de la défense est édifiant. Mahamat Nour, craignant d’être exécuté froidement comme feu Abbas Koty, est parti se refugier à l’Ambassade de Libye à Ndjamena. On se rappelle que Mahamat Nour devrait aller en France pour une cure de désintoxication suite à un grave empoisonnement. Aujourd’hui, Mahamat Nour est en train de mourir d’une mort lente, mais certaine dans l’indifférence totale de la Libye et du Tchad. Selon des sources vérifiées, Mahamat Nour est dans un état pitoyable, des plaies sont apparues sur tout son corps, particulièrement au dos, ses ongles sont en train de tomber une à une. Toujours selon nos sources, Mahamat Nour doit manger toutes les 30 minutes pour pouvoir tenir le coup, or ceux qui l’hébergent ne lui garantissent pas cela. Alors les jours de Mahamat Nour sont vraiment comptés. Ceux qui veulent passer par la Libye pour rallier Deby sont une fois de plus avertis. On espère vivement que les libyens auront le courage d’annoncer la mort de Mahamat Nour au moment venu et remettre son corps à sa famille.

Kadhafi arme les rebelles de Darfour – Les accointances entre les rebelles de Darfour et Kadhafi sont connues, surtout avec le MJE, même si Kadhafi a toujours maté chez lui dans le sang tout mouvement islamiste. Depuis peu les choses se clarifient. Kadhafi, par cargos successifs, a transporté à N’djamena, un nombre impressionnant du matériel de guerre dont des minutions. Ce matériel est stocké au camp d’Amsinéné, au Nord de N’djamena. Ce camp est devenu le QG du MJE. Depuis une semaine plus de 200 Toyota sont en train d’être ajustées pour y poser toutes sortes d’armes lourdes. On ne sait pas encore si c’est Deby ou Kadhafi qui a fourni les véhicules.

Comme on le voit, chasser le naturel, il revient au galop. Les blablas de Kadhafi sur la paix en Afrique, sa neutralité dans le conflit soudanais et tchadien, etc., ne sont que des bluffs. La Libye n’est plus neutre ; elle s’est alliée à la France pour sauver Deby, elle arme le MJE contre le régime soudanais.

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook