Un ex recteur, honorable correspondant de l’ANS

Dans l’histoire des luttes des peuples pour leur émancipation, le rôle des intellectuels a été souvent crucial : soutien intellectuel et idéologique, avant gardisme militant, etc. Mais il y a eu aussi des intellectuels qui se sont mis du coté des forces du mal pour donner un soubassement théorique et idéologique à celles ci ou des simples opérations de diversion et division de l’élan des forces en lutte. C’est ce dernier aspect qu’aurait choisi un ex recteur en devenant un honorable correspondant de la sinistre police politique du régime Deby, l’ANS.

En effet, ledit recteur aurait reçu la coquette somme de 300 millions de CFA (458 mille EUROS) pour noyauter les mouvements syndicaux de l’Université du Tchad : le SYNECS et l’UNET. Et le résultat était plus que probant. On aura constaté les atermoiements du SYNECS tout au long de la période des grèves et surtout le coup de massue sur la tête de l’UNET et son explosion.

Ainsi va le Tchad !

Mahamat Djimtolngar (Ndjamena)

 


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse