Deby cherches des CFA (suite)

Lors de la dernière rencontre entre le neveu (gouverneur) et son oncle

(Président), le message du dernier au premier a été clair : « le neveu a intérêt à trouver des solutions avant le prochain Sommet.» Apparemment, le neveu a bien compris le message.

L’opération de La recherche des CFA par Deby et son entourage auprès des fabricants des billets en France, avec la disponibilité bienveillante de la banque de France actionnée par des mains invisibles du lobby françafrique, s’était avérée périlleuse à tout point de vue. Alors le général se tourne vers la zone Cemac où pour une fois, on l’écoute quand il parle, et ce, d’autant plus que le gouverneur de l’institution monétaire commune est son propre neveu. Celui-ci est donc actionné pour monter au créneau auprès des banques de La sous-région en utilisant tantôt le bâton et tantôt La carotte pour satisfaire les desiderata son oncle.

En effet cette opération gérée au plus haut niveau de la BEAC en utilisant les méthodes professionnelles propres à la BEAC avec le concours de certains responsables des banques primaires, consiste à alimenter le trésor public tchadien par la voie normale avec des documents falsifiés du marché monétaire en faisant ressortir des billets non émis qui se trouvent dans des caveaux de différentes directions nationales ainsi que dans les centres secondaires tels que le centre de Douala ( Cameroun), Port Gentil (Gabon), Pointe noire (Congo Brazzaville), Bata( Guinée équatoriale) afin de permettre au Tchad de détenir le coup jusqu’à l’organisation du forum économique de Paris en Septembre prochain pour entamer les discussions sur le programme national de développement du régime lequel régime est en fait le responsable de la faillite du Pays.

Correspondance particulière (Yaoundé)


Commentaires sur facebook