Les Brèves de Ndjamena – Réunion de crise à la présidence.

 

Ce mercredi 31/05/17 le Général Deby a réuni autour de lui le Ministre délégué à La Défense, le CEMGA, le CEM et le DRM.

Ordre du jour : La menace Que ferait peser les groupes armés de l’opposition politico-militaire au Nord et au Nord- est du Pays. Le Général est apparu très inquiet et pense que les nouvelles autorités françaises ne jouent pas pleinement le jeu en matière des renseignements. Ce qui fait qu’il a appris très tardivement grâce aux Soudanais La présence de CEMGA/ UFR au Darfour. En réalité c’est à cause de cette présence inattendue que Mr Deby avait quitté précipitamment son village où il aimait passé d’ordinairement le Carême, pour Ndjamena où il s’ennuie actuellement

A l’issue de cette Réunion, un certain nombre de décisions ont été prises :

  • Alerte maximum et permanente dans la zone frontalière, de Bardai jusqu’à Wadi Hawar.
  • Suspension des permissions d’absence et d’évacuation sanitaire. Plusieurs responsables qui s’apprêtaient à quitter le pays ont été obligés d’y renoncer.
  • Redéploiement des militaires du sud et du centre vers l’est et le nord-est.

On a remarqué à cette Réunion l’absence du CEMAT et deux conseillers militaires qui sont tous de zaghawa. Selon les confidences distillées ça et là, Mr Deby considère que désormais tous les zaghawa de complices donc non fiables, ainsi faudrait-il les écarter de toutes les grandes réunions stratégiques.

À la fin de La Réunion, le Ministre délégué a timidement signalé au Sultan le minimum nécessaire qu’il faut pour accélérer la mise en place de ces décisions ; car dit-il la situation matérielle et financière au niveau de l’armée est plus que catastrophique. Le Sultan l’a tancé vertement en lui disant : « vas faire ce qu’on te dit » !

Correspondance particulière (Ndjamena)


Commentaires sur facebook

2 Commentaires

  1. En tous cas viendra un jour,le glas sonnera quelque soit les conditions. Pour cela prions dieu que le souhait de deby voulant de faire notre pays une Somalie bis, nous sera épargné.grace à ce mois saint du ramadan,que les tchadiens soient réalistes et trouveront une cohésion de vivre ensemble sans le rejet de qui que soit.
    C’est mon souhait le plus ardent et que dieu nous épargne d’une guerre inutile et c’est dans l’intérêt de personne de mettre notre pays en difficulté avec la situation explosive à l’échelle internationale.
    Que dieu sauve le tchad du satan deby.

  2. nicolasmatna

    la guerre est mauvaise certes,mais pour faire sortir le tchad dans la situation qu’il s’y trouve,elle est envisageable.