Malaise à l’Elysée autour de la visite de Nicolas Sarkozy au Tchad – Thotep

Alors que l’agenda officiel du Président Nicolas Sarkozy (www.elysee.fr) annonce une visite officielle de trois jours en Afrique du Sud, les 27 (après le conseil des Ministres à 10h00), 28 et 29 février, le site du Président Sud Africain annonce une visite officielle de seulement deux jours les 28 et 29 février.

La presse nous apprend ce mardi soir que Nicolas Sarkozy effectuera demain 27 une visite éclair à N’Djamena au Tchad.

Etrange, cette visite au Tchad non mentionnée sur le site de l’Elysée et annoncée par le porte-parole de l’Elysée seulement quelques heures avant.
Signe certain d’un malaise coupable dans la politique française au Tchad.

Nicolas Sarkozy s’apprête à aller quémander la grâce des six coupables condamnés pour des faits graves alors qu’il n’a pas exigé la libération des opposants politiques non armés arrêtés.

Selon le communiqué du porte-parole tel que rapporté par France-Info, Nicolas Sarkozy se contentera officiellement de demander « que l’on fasse la lumière sur la disparition des opposants« , alors que pour les six de l’Arche de Zoé il n’a rien fait officiellement pour que la lumière soit faite sur cette opération. Il a même fait pression pour que le jugement soit bâclé et rendu très rapidement au Tchad.

Il n’a pas montré sa détermination à « exiger » rapidement la libération des deux opposants Ngarlejy Yorongar et Ibn Oumar Mahamat Saleh et de l’ancien Président placée en résidence surveillée.

Etrange cette « mise au point du gouvernement » sur le site de la présidence tchadienne.

Dans ce document scanné raturé (donc fait sous le pression, de qui ?), on peut lire:

"Ce militant a témoigné hier (hier raturé) à visage découvert à la télévision ... C'est Yorongar lui-même qui dira demain les raisons pour lesquelles il se cache"

Il faudra qu’ils prouvent que le témoignage est en direct et qu’ils n’ont pas forcé le député à faire une déclaration enregistrée.
Il faudra que Yorongar puisse être joint par téléphone par ses amis à l’étranger,
Il faudra que sa famille et les habitants de son quartier puisse le voir et lui poser des questions en live.

Car les déclarations du Ministère des Affaires Etrangères affirmant que le député Yorongar avait été abandonné dans un cimetière et avait regagné son domicile puis le Cameroun, et cela contrairement aux démentis répétés de la famille du député et des gens de son quartier où il est connu de tous, montrent bien avec quel mépris les opposants politiques et leur famille sont traités.

Il est important de rappeler que dans cette affaire de l’Arche de Zoé, le député Yorongar a été au premier plan pour dénoncer les réseaux qui gravitent autour de l’Arche de Zoé et il a cité notamment François Sarkozy le frère très proche du Président.

Si Monsieur Sarkozy accepte de la main de Idriss Déby la grâce pour les six de l’Arche de Zoé, on peut parier à coup sûr qu’il se portera par la même occasion son coup de grâce.

Gilbert Léonard


Commentaires sur facebook