De la culture de Cannabis dans le désert du Tchad

 

Que ce que l’actuel régime va-t-il laisser aux tchadiens, du Tchad ? Pour Deby et son régime tout est à vendre, les pans entiers du territoire tchadien, les cailloux, le sable, les arbres, tout et tout, pourvu que ça rapporte financièrement !

Des narcotrafiquants sud-américains sont à la recherche d’un coin discret et très éloigné des centres urbains où ils peuvent cultiver du cannabis ; ils sont tombés comme par hasard sur un proche de Deby qui les amis en contact avec ce dernier ; les déserts du Borkou et de l’Ennedi leur ont été proposés, des visites ont été effectuées. Les narcotrafiquants seraient très enchantés et auraient promis de rendre les déserts tchadiens entièrement

verts.

Les 1ers contacts ont eu lieu au Niger et les discussions s’y poursuivent, loin des yeux et des oreilles des tchadiens


Commentaires sur facebook