Décidément, la rébellion armée empêche Deby de dormir

 

Avant de regagner Ndjamena, Deby a réuni ses fidèles exerçant dans des institutions internationales et régionales à savoir le Président de la Commission de l’union Africaine, le SG de la CEEA, l’ambassadrice du Tchad à Bruxelles, le Gouverneur de la BCEAC et l’ambassadeur du Tchad en France, pour les exhorter à utiliser leurs carnets d’adresses aux fins de mener une campagne tout azimut contre la rébellion armée et en particulier contre l’UFR et ses responsables, auprès de l’opinion internationale et européenne en particulier.

On pourrait aisément penser la sortie de certains hommes politiques accusant la rébellion armée tchadienne, des djihadistes, étaient une introduction bien calculée à cette campagne.

 


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse