Tchad : Lol Mahamat Choua serait en bonne santé – Le Nouvel Observateur

C’est ce que rapporte le porte-parole du ministère des Affaires Etrangères dont le ministre, Bernard Kouchner a pu rencontrer l’opposant qui ne serait plus en résidence surveillée.

Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner (Reuters)

Le ministère des Affaires Etrangères a rapporté, jeudi 28 février, que Bernard Kouchner, qui a rencontré l’opposant tchadien Lol Mahamat Choua mercredi soir, a estimé qu’il avait l’air « en bonne santé« .

Pascale Andréani, porte-parole du ministère a déclaré que « M. Lol Mahamat Choua, que le ministre a rencontré hier à son domicile avec le président Abdou Diouf (secrétaire général de la Francophonie) et le commissaire (européen au Développement) Louis Michel, lui a paru en bonne santé ».

« Libre de circuler« 

Bernard Kouchner « a souligné la nécessité, pour les acteurs de l’accord politique du 13 août 2007, de renouer le dialogue, ce dont est convenu M. Lol Mahamat Choua« , a ajouté la porte-parole du ministère.

Selon Pascale Andréani, le même jour, le ministre a rencontré « une délégation d’opposants politiques tchadiens« . Lol Mahamat Choua, placé mardi en « résidence surveillée« , est « apparemment » libre de circuler » depuis jeudi a annoncé à l’AFP l’un de ses collaborateurs.

Les autorités avaient d’abord dit ignorer où il se trouvait, avant de reconnaître le 14 février qu’il était détenu.

Un sort inconnu

Le sort du porte-parole de la principale coalition de l’opposition tchadienne Ibni Oumar Mahamat Saleh et du député Ngarlejy Yorongar, que le gouvernement nie toujours avoir arrêtés, reste inconnu.

La porte-parole, Pascale Andréoni, a précisé que Bernard Kouchner doit rester au Tchad « jusqu’au 29 février » après la visite de quelques heures du président français Nicolas Sarkozy mercredi et se rendre jeudi « à Abéché et Goz Beida« .

A Abéché, il devrait s’entretenir avec les autorités locales et traditionnelles et visiter les installations d’Eufor, la force européenne chargée de sécuriser l’est du Tchad et de la République centrafricaine, et de la Minurcat, la mission des Nations Unies dans ces deux pays.

A Goz Beida, il devrait rencontrer le responsable du bureau du Haut Commissariat pour les réfugiés et des représentants des différentes ONG. Il devrait également suivre une patrouille des forces spéciales suédoises d’Eufor. (avec AFP)


Commentaires sur facebook