UFR: Communiqué de presse

L’Union de Forces de la Résistance (UFR) dénonce et condamne l´arrestation arbitraire de nos camarades par les autorités nigériennes.

Il s´agit de :  Mahamat Hassan Boulmaye, Ahmat Yacoub Adam et Abdramane Issa Youssouf. Ces cadres de la résistance étaient de passage dans ce pays où ils n’exercent aucune activité politique ou autre pouvant les mettre en cause pour les arrêter.

Ils risqueraient leur vies s´ils sont extradés vers le Tchad.

Les accords de coopération judiciaire signés entre le Niger et le Tchad ne sauraient servir de prétexte pour réprimer les opposants au régime d’Idriss Deby Itno, puisque les autorités nigériennes ne leur reprochent rien. 

Quant au gouvernement tchadien, interrogé sur la question, il a répondu « Nous sommes en train de constituer un dossier ». Cela veut dire que le gouvernement tchadien cherche des arguments préfabriqués afin de les inculper et demander leur extradition.

L’UFR demande aux autorités nigériennes de les libérer immédiatement et sans condition.

Enfin, nous lançons un appel à l’Union africaine, à l’Union Européenne, à l’ONU, ainsi qu’aux organisations humanitaires et de défense des Droits de l’Homme, afin d’intervenir auprès des autorités nigériennes pour leur libération.

Fait à Francfort le 20.10.2017
Youssouf Hamid
Représentant de l´UFR en Europe


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse