Les Brèves de N’djaména: La république des sultans et des chefs des cantons

Selon les propos de Deby qui a reçu immédiatement après la fin du forum les chefs traditionnels, la 4ème république leur appartient, elle a été fondée uniquement pour eux et à cause d’eux ! « Tracassés, marginalisés et dépouillés de leurs prérogatives par le PM et ses acolytes à savoir les sous-préfets et autres thuriféraires de son administration. Ainsi, les chefs traditionnels viennent d’être réhabilités par le forum en leur redonnant toutes leurs prérogatives, ils sont désormais les seuls intermédiaires entre l’État et la population. » C’est en substance, ce qu’on a compris des déclarations de Deby lors de cette rencontre.

La précipitation avec laquelle cette rencontre a été organisée et le ton enthousiaste du discours à l’attention de la chefferie traditionnelle, dévoilent les vraies raisons de la tenue du forum boycotté par les forces vives du pays. Incapable de trouver des solutions adéquates à la crise, incapable de mettre un terme aux maux qui minent le pays depuis son accession à la magistrature suprême : corruption, concussion, népotisme, banalisation des fonctions régaliennes de l’État, de la compétence et du savoir, trafique du faux, etc., Deby a mis le pays dans une situation telle qu’aucune solution n’est envisageable tant qu’il demeure à la tête du pays ; alors, conscient de son impopularité et de son isolement sur le plan national, il insiste et persiste pour garder son fauteuil : retour à une dictature «intégrale » appuyée par la chefferie traditionnelle ! Donc, tout cela, c’est pour ça !

Le Général Deby est un homme ridicule et froussard, il prend vite peur de ses propres créatures. Sinon comment comprendre un Pahimi Albert narguer Deby pendant plus d’un mois ? Le plus grand défaut du Sultan c’est ce qu’il étale ses nombreux défauts devant tout le monde et devant n’importe qui ; c’est pourquoi aujourd’hui personne ne le croit, personne ne le prend au sérieux et in fine personne n’a peur de lui. Ses gesticulations, ressemblant à celles des narcotrafiquants qui mettent un pétard sur la table pour s’adresser à des collaborateurs, ne paient plus. La déchéance est telle qu’il a fallu un forum, chamboulant au passage toutes les structures institutionnelles, pour dégager Mr Pahimi Padacke Albert ! Quelle bassesse. !

Selon son entourage, déjà Mr Deby ne sait quoi faire de sa bouillabaisse, et ce, malgré l’arrivée incognito des constitutionnalistes de la métropole pour un essai de relecture de leurs compilations. En sus de la situation chaotique de la gouvernance il faudrait s’attendre à un chamboulement méli-mélo du tissu administratif du pays ce qui fera plonger davantage le pays dans l’incertitude. Outre la suppression du poste de PM, il est à noter ceux des sous-préfets, des commandants de brigade et leur remplacement par la chefferie traditionnelle. « Il n’y aura plus d’autres intermédiaires entre moi et la population que vous », avait tonné Deby. C’est tout dire ! Ainsi, la 4ème république signifierait tout simplement un royaume où trôneraient le roi Deby appuyés de ses sultans et chefs des cantons.

Beremadji Félix
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse