Plus dictatorial et criminel que le régime MPS, tu meurs

 

Comment dans un pays qui se veut démocratique, avec des partis politiques d’opposition, un président et un parlement démocratiquement élus, des citoyens peuvent être arrêtés par une décision directe et personnelle du Chef de l’État par sa garde rapprochée ou sa police politique et conduits tout droit au bagne d’Amsinene, de Moussoro et de Korotoro sans qu’aucune voix autorisée ne daigne dire un mot ? On peut citer des centaines des cas, les uns sont déjà morts dans l’anonymat complet, d’autres malades sans aucun soin, oubliés continuent à croupir en attendant inattendu du Ciel. Les alentours du bagne sont jonchés des tombes creusées à la va-vite, festins des hyènes pendant la nuit. Mokhtar Nantcho, Moussa Tao Mahamat, Baba Ladé, Babouri Mouhaydine (libéré le 5/04/18) et des centaines d’autres gisent dans ces cachots, dont certains depuis 5 à 10 ans, sans jugement, sans visite des parents, sans soin.  L’un des extradés par le gouvernement françafricain du Niger vient de succomber à Korotoro, suite à des tortures.

Le plus aberrant est le silence complice de la France et de l’UE, grâce auxquelles le régime survit ; leur silence et leur aide sont des sauf-conduits pour le déni flagrant en matière des droits de l’homme et de la mauvaise gouvernance ; La France et l’UE ferment non seulement les yeux  sur les disparitions, les exécutions extrajudiciaires et les emprisonnements massifs hors cadres juridique, mais aussi le harcèlement quotidiens dont les défenseurs et les vraies associations des droits de l’homme sont victimes.

Mahamat Ahmat
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook