Deby demande au haut Comité islamique de condamner les déclarations des évêques du Tchad

 

Au lieu d’unir, Deby divise et de quelle manière ? Par le point le plus sensible : la religion

Dans la nuit du samedi au dimanche, très tard et en l’absence des témoins, à l’exception du ministre de l’intérieur, Deby reçoit le nouveau bureau du Haut conseil des affaires islamique ; 15 personnes avaient répondu à l’appel.  Après avoir félicité le nouveau bureau, Deby leur a demandé de suivre les pas du feu Hissene Hassane dans le soutien de l’action du gouvernement et dans la même ligne, a demandé au Comité de réagir en les condamnant vigoureusement les déclarations des évêques du Tchad, déclarations relatives à la forme de l’adoption de la nouvelle constitution.

Après avoir prodigué des conseils et partagé des enveloppes, Deby a reçu séparément et sans témoin, le nouveau président et ses deux adjoints, rien n’a filtré de ce qui leur a dit.

Drôle de garant de la coexistence pacifique entre les différentes communautés religieuses!

 


Commentaires sur facebook