Deby contre-attaque

 

Depuis presque 2 mois, les zaghawa se sont déchainés sur les réseaux sociaux pour répondre aux insultes et provocation de Saleh Deby à l’endroit de la communauté. Pour toute réponse, Deby a bloqué les réseaux sociaux, mais cela n’a pas empêché les internautes de continuer à s’exprimer, alors il a décidé d’agir autrement : contrattaquer. Les réseaux sont libérés, une enveloppe de 350 millions de CFA (200 millions de Deby lui-même, 150 millions des membres de la famille) a été mise sur la table, et un recrutement des « mercenaires » capables de répondre aux allégations des internautes, est en cours.

 


Commentaires sur facebook

3 Commentaires

  1. Tout à fait normal, pour cela aucune clairvoyance.

  2. Ibrahim Hassan

    Il ne faut jamais être un avocat de ignorant

  3. abao dikine

    mais pourquoi ils nous informe ce une bonne maniuer de dire merci

Laisser une réponse