Les Brèves de N’djamena: La famille du feu Gal Mahamat Ali Abdallah Nassour parle…

Décidément Deby se met sur le dos petit à petit tous ses proches, l’un après l’autre, les plus fidèles comme les plus engagés. Dans un enregistrement vocal en zaghawa qui circule sur Net, la famille du feu Mahamat Ali Abdallah se pose des questions, jusqu’à se demander les vraies causes de son décès.

Feu le Gal Mahamat Ali Abdallah fut un compagnon de lutte de Deby, participa à tous les combats jusqu’à sa rentrée à N’djaména. Le Gal a sauvé à deux reprises Deby ; contre le MDD en 1992 et en février 2008 contre la coalition rebelle de l’Est. A chaque fois, Deby était sur le point de prendre la tangente. En février 2008, les français ont pris langue avec les rebelles et proposé à Deby d’être exfiltré, c’était le Gal Mahamat Ali Abdallah qui s’était farouchement opposé, raison pour laquelle la France était obligée de revoir sa position politique et a ordonné les forces françaises à continuer à aider les reliquats des troupes du régime qui continuaient à résister.

Fidèle à lui-même, Deby n’aime pas ceux qui sont restés fidèles à lui et en particulier ceux qui lui ont rendu d’énormes services au prix de leur vie. Le cas du Gal Mahamat Ali Abdallah est très parlant.

Par ailleurs, dans les milieux Béri la peur a cède la place à « l’epoumonement », les langues se délient avec délectation ; on risque d’ouvrir à cette allure la boite de Pandore. Depuis le Darfour jusqu’à N’djaména il y a des morts qui refusent de mourir. En dehors des gens qu’on a tirés à bout portant comme A. Koty ou B. Digui Il y a aussi d’autres cas comme celui de Adam Kessou et Becher Moussa Houno qui risquent de faire surface.

La rupture entre Deby et sa famille clanique semble totale et apparemment définitive, d’ailleurs Deby aurait bien compris que la ligne rouge fut franchie et il serait à la recherche d’une autre famille clanique et aurait demandé à ses généraux (Bichara Issa Djadallah, Mahamat Orozi, Idriss Dokoni) des nouveaux parents.

Correspondance particulière
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook