Deby n’ira pas à Amdjeress

Il était prévu que le monarque passe le mois de Ramadan dans son puit natal ; à cet effet, il avait mobilisé sa garde rapprochée, ses chefs traditionnels, ses thuriféraires, etc., qui l’attendaient déjà sur place. Les rumeurs circulaient sur les réelles intentions : récupérer par la force, les véhicules privés des gens ; ceux-ci lui ont lancé un défi : « si Deby est garçon, il n’a qu’à venir ramasser les véhicules » !

Loin des oreilles du public tchadien, la guerre numérique entre Deby et les populations du Nord et de l’Est fut farouche ; utilisant les réseaux sociaux, la vie privée et publique du monarque tchadien fut étalée à la place publique, des critiques d’une rare violence furent lancées sur la gestion calamiteuse du régime depuis presque 30 ans, la vie quotidienne misérable de ces régions fut rendue publique et commentée, alors que les fils de ces régions sont la chair à canon à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Ces régions considérées par le reste des tchadiens comme le support inconditionnel du régime, se sont publiquement désolidarisés de la gestion calamiteuse du régime et ont indexé le couple Hinda-Deby et leurs familles respectives.

Mine de rien, si anodin et silencieux soit-il, ce qui se passe au Nord et à l’Est, est en train de sonner le glas du régime de Deby : la garnison de Tinée s’est rangée du coté des propriétaires des véhicules, et les militaires avaient lancé un ultimatum à toutes les forces armées qui s’hasarderaient à venir d’ailleurs pour récupérer lesdits. Le préfet de Wadi Fira, un inconditionnel de Deby, avait annoncé ne pas respecter les ordres de qui que ce soit par rapport à cette affaire, les propriétaires des véhicules du Tibesti qui avaient traversé la frontière pour sécuriser leurs biens, sont revenus, à l’appel de ceux de Tiné, décidés de résister à toute tentative d’expropriation.

Un climat délétère et une fronde anti régime est en train de s’installer définitivement ; alors dans ces conditions, ira ou ira pas ? Si Deby part à Amdjeress sans parler de l’affaire des véhicules, alors il perdra définitivement la face ; s’il essaie de récupérer les véhicules par la force, alors ce sera la guerre dont il n’est pas sûr d’en sortir vainqueur, alors, ira pas !

Correspondance particulière
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook