Tchad : Quand Dieu/Allah est une arme de purge politique.

Très inspiré ou peut-être, sur les conseils éclairés du tandem Padaré/Bâchir, Idriss Déby a inventé l’arme d’extermination politiques des cadres du Sud, ceux à qui il reste encore un brin de fierté et de dignité. Le serment. Un serment à une nouvelle divinité qui se situe entre ou qui réunit Allah, dont sait qu’il est tout, sauf le Dieu des Chrétiens et ce dernier, que les Catholiques, Protestants et Orthodoxes du monde réunis, confondraient difficilement dans ses attributions à Allah. Devrions-nous parler, compte tenu du bicéphalisme de cette divinité d’une Binité spirituelle, allusion à la Trinité chrétienne tant décriée par les Musulmans?

En tout cas, il s’est trouvé des personnalités chrétiennes et non des moindres, dont cette ministre fraîchement nommée, qui, pour avoir refusé de prêter serment au nom d’une Divinité hybride, émanation de la quatrième république, se sont vues virées, bien souvent, séance tenante, pour un refus, considéré comme une offense. On se demande à qui? À Allah/Dieu vs Dieu/Allah ou à Itno III, de la Quatrième République, puisque pour mémoire, Itno I de la 2ème? République, est passé à Itno II, de la Renaissance pour enfin muter en Itno III de la Quatrième.( Étapes parfaites et respectées d’un insecte: Oeuf,larve, nymphe et insecte complet ). La métamorphose accomplie donc, l’insecte géant se confond à une divinité bicéphale à laquelle tout le monde, directement ou indirectement, doit prêter serment, au risque de se voir viré, sinon broyé. Oui, bien sûr! Si votre chef hiérarchique, un ministre est  »Intrônisé et doit prêter obédience, soyez à la cérémonie d’adoubement ministériel, surtout si vous vous appelez, Jacques, Djongyang, Djimyam ou Masra et Gonchommé Pierre. Cinq inspecteurs des finances viennent d,en faire les frais récemment.

Ce que je comprends, c’est que les personnes ciblées et exécutées sont du Sud du pays et Chrétiens, mais ce que je ne comprends pas, alors pas du tout alors, c,est que ceux qui ont concocté ce serment d’Itnocrate, soient des autorités supérieures religieuses musulmanes et celles aussi supérieures de la Cour Suprême. Des dignitaires censés représentés des institutions parmi les plus respectées certes, mais dont on se demande comment elles peuvent accepter de mêler le Laïc au Religieux! Mais surtout comment de tels dignitaires peuvent accepter d’être auteurs et complices d’une telle forfanterie? Fourguer une divinité bicéphale pour une prestation de serment dans un cadre inconstitutionnel. Pire! Vraiment incroyable est le silence assourdissant des cadres Musulmans » mais qui est donc Dieu-Allah? Où est passé l’UCMT, prompt à s’opposer au Code de la famille, destiné à alléger les conditions des femmes Tchadiennes, éternelles opprimées, sous le prétexte que ce Code heurte leurs sensibilités musulmanes et qui, acceptent de voir, des cadres Musulmans passer à la queue leu leu, prêter serment au nom d’un Dieu qui n’a ni tête, ni queue? À moins que cela ne soit le complot ultime.

Celui destiné à faire la purge définitive des  »Sarayes » dans un complot qui n’a rien de fortuit puisqu’il se poursuit à Sarh, Doba et Moundou.

Nadjikimo Benoudjita

Cliquez ici pour le lire le document attaché/

Cliquez ici pour le lire le document attaché/


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse