Une Ordonnance liberticide et à reculons

 

L’ordonnance relative au régime des associations, soumise à la signature de Deby, est complètement liberticide, elle va restreindre d’avantage les libertés, la possibilité d’avoir des subventions extérieures, voir interdire. Elle donne la possibilité au Ministère de l’intérieur d’interdire le fonctionnement des associations ; par ailleurs elle favorise l’émergence et l’épanouissement des associations pro-gouvernementales. Le cas des associations étrangères au Tchad seront encore plus compliquées ; lire notamment les articles 3, 17,24,25,29,30, 32,35, 37,38,43, 44, etc. En un mot, un musellement total des activités de la société civile, un grand pas en arrière par rapport à l’ordonnance de 1962.

 


Commentaires sur facebook

1 commentaire

  1. Neloumbaye Nguessé

    Il ne restait que ça. Le régime ne veut pas qu’on le contredise. La dictature est à un pas seulement.