72h sont passées, et après?

Les 72h sont passées mais Ndjamena demeure sale, les caniveaux ouverts au centre de la ville n’ont même pas été refermés, et comme toujours les décisions fracassantes de Deby n’ont été suivie d’aucune décision.


Commentaires sur facebook