L’ANT désavoue Ahmat Bachir

Arrivés sur les lieux des combats à Kouri Bougoudi, les soldats ont balayé d’un revers de la main les fanfaronnades « griotesqus » du ministre de l’intérieur, Ahmat Bachir. Accueillis en grande pompe par les orpailleurs, les soldats ont déclaré qu’ils ont à faire à des rebelles et non à des citoyens qui vaguent à leurs occupations. Assurés les orpailleurs ont repris du service en attendant la descente sur le terrain du Django le massacreur.


Commentaires sur facebook