Les Brèves de Ndjamena – Halte à la vente aux enchères du pays

 

Un protocole d’accord entre le Tchad (ministère du développement économique) et un certain « Condition International Consulting »est en voie de signature de manière la plus opaque, la plus précipitée et la plus discrète. Selon des sources fiables, ce protocole a pour objectif de financer des projets des 12 ministères d’une valeur de 39 milliards d’euros, par un prêt de « Condition International Consulting », une institution allemande ayant son siège en Turquie !!

Le représentant de ce machin est présentement à Ndjamena pour la signature dudit protocole.

La réalité est tout autre.

D’abord comme d’habitude, Deby usurpe les voix des institutions et des députés, car dans le protocole, on parle « après consultation de l’assemblée nationale et des différents ministères », alors qu’il n’en est absolument rien. Ensuite, on sait que Deby a besoin de l’argent liquide pour armer sa soldatesque et il s’est vraisemblablement adressé à ses anciens interlocuteurs, les narco trafiquant et autres spécialistes de blanchissement de l’argent sale, qui se sont précipités de lui soumettre un projet protocole de prêt, apparemment sans reproche, car ledit protocole s’apparente beaucoup aux accords classiques entre le Tchad et les institutions financières internationales, empruntant le mêmes style et les mêmes termes juridico financiers.

C’est un groupe choisi personnellement par Deby qui est entrain de rédiger sans que les départements cités dans le protocole y soient associés.

Le ministre du développement économique apposera sa signature sans savoir de quoi s’agit-il et sera ainsi complice d’une vente aux enchères du pays par Deby.

Correspondance particulière (Ndjamena)


Commentaires sur facebook