Le bradage du pipeline fut scellé à Pékin

 

Accompagné de son ministre du pétrole et des deux juristes du département, Deby aurait finalisé à Pékin, avec les responsables de la compagnie pétrolière chinoise, la CNPC, le transfert à celle-ci les actions du Tchad, détenues dans le Totco, Cotco et dans le Consortium.

Deby agit comme si le Tchad est une propriété privée : il vend, brade les pans entiers de l’économie du pays sans se référer à aucune institution de l’État ; les ministres concernés sont tout simplement sommés d’apposer leur signature au bas des documents négociés ailleurs.

 


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse