#Tchad #Douanes : Le lien de SANG prime sur TOUT

Dans le film de Tim Burton, Barnabas Collins disait : <<L’on dit que le sang prime sur tout, qu’il nous façonne, nous enchaîne, nous maudit. Le sang offre à certains une vie privilégiée et opulente, à d’autres, une vie de servitude.>>
La réalité est plus compliquée tout comme la fiction elle-même d’ailleurs mais le personnage de Barnabas n’a-t-il pas raison? Si on regarde la réalité en face, il est difficile de prétendre le contraire.
C’est le sang qui prime sur tout : le sang prime sur les diplômes, il prime sur la compétence, il prime sur l’expérience, il prime sur le mérite… puissant est le sang, souveraine est sa puissance; il prime même sur la raison ou la logique, absolument sur tout.
Pour réussir dans ce pays, être bardé des diplômes ne donne pas droit à une promotion ; la compétence, l’expérience… ces choses là ne sont que des mots qui ont perdu tout leur sens ce pays.
La seule chose qui donne droit ou suscite l’espoir dans le cœur de la jeunesse tchadienne, c’est le sang. Oui le sang.
Pour prétendre d’avoir une promotion aujourd’hui, il faut être neveu ou nièce du président Déby ou de la première Dame Hinda Déby. Même leurs courtisans et courtisanes qui excellent dans l’art de plaire ont perdu tout espoir.
Qu’importe que vous soyez bardé des diplômes, qu’importe vos expériences et vos compétences la seule chose qui importe, c’est votre sang.
Si vous êtes de la famille Hinda, ALLÉLUIA.
Si vous êtes de la famille Idriss Déby, ALLÉLUIA.
Si vous appartenez à la Fondation Grand Cœur,
ALLÉLUIA vous aurez les morceaux jetés si vous êtes chanceux.
Si vous avez l’art de faire des éloges ou de vous montrer souples et obéissant jusqu’à la bassesse, ALLÉLUIA vous aurez les morceaux jetés si vous percevrez dans l’humiliation.
Si vous n’avez rien de tout cela, inutile de nourrir des espoirs.
La promotion d’Ousman Adam Dicki, enfant que les Ndjamena Nadif n’ont pas encore fini de ramasser ses couches, sans formation d’aucune sorte, sans diplôme, sans expérience aucune, de surcroît orgueilleux jusqu’à l’os, impoli comme un enfant gâté, turbulent dont l’irrespect n’a d’égal que son incompétence et son immaturité d’esprit, nous en dit long.
le népotisme conduit la jeunesse à désespérer non seulement du système politique en place, mais également de l’avenir de ce pays.
Par Siro Fils (via Facebook)

Commentaires sur facebook

Laisser une réponse