Calme précaire à Miski

 

Pas des tirs ce jour à Miski, seul le broum-broum d’hélico qui ramasse les victimes des mines se fait entendre de temps à autre. Les locaux sont dans les grottes, les militaires, chassés de l’enceinte de l’école, se sont regroupés à l’ancien terrain d’atterrissage, complètement entouré des mines.

 


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse