TCHAD: RIXE DANS UN CAMP DE RÉFUGIÉS SOUDANAIS, 6 MORTS

Six réfugiés soudanais sont morts et une dizaine d’autres ont été blessés mercredi lors d’une rixe dans le camp de réfugiés de Brédjing, dans l’est du Tchad, a indiqué vendredi à l’AFP une ONG travaillant sur place.
La « distribution de vivres » est à l’origine de cette rixe, a déclaré Abdel Hatim Tahir, coordonnateur de l’ONG Agence pour le développement économique et social (ADES), présente dans le camp.L’information a été confirmée à l’AFP par le Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU au Tchad.Après « presque 15 ans » d’aide fournie aux réfugiés du Darfour, l’ONU et le Tchad ont lancé une enquête « pour comprendre le niveau de vulnérabilité socio-économique des réfugiés et cibler ceux qui avaient le plus besoin d’aide alimentaire », a indiqué Simplice Kpandji, porte-parole du HCR à N’Djamena.Cette enquête, réalisée auprès de 320.000 réfugiés, a conclu que 55% d’entre eux étaient « extrêmement vulnérables », 31% « vulnérables », et 14% « autonomes ». »C’est donc sur la base de ces résultats que la distribution des vivres devrait se faire en excluant la catégorie » de ceux considérés comme « autonomes », explique M. Kpandji.Certains de ces derniers, dans le camp de Brédjing notamment, ont refusé de ne plus recevoir d’aide alimentaire.Mécontents « de cette décision, les réfugiés ont attaqué dans la matinée (de mercredi) les membres de leur comité de distribution », a expliqué M. Tahir, précisant qu’ils « ont attaqué à coup de couteaux et de gourdins ».Les « auteurs des tueries » ont été mis aux arrêts et à la disposition de la justice, après l’intervention des forces de sécurité tchadiennes dans le camp, selon le HCR.335.392 Soudanais sont réfugiés au Tchad, selon l’ONU en septembre. Fuyant depuis 2003 le conflit au Darfour, ils ont pour la plupart trouvé refuge dans les régions tchadiennes frontalières du Soudan.En 2017, les deux pays et l’ONU ont signé un accord tripartite pour permettre un rapatriement volontaire de réfugiés soudanais vivant au Tchad, et vice versa.Pour l’instant, seules quelques centaines de réfugiés soudanais au Tchad et quelques milliers de réfugiés tchadiens au Soudan ont été rapatriés par ce programme.Le Tchad, immense pays d’Afrique centrale, accueille des réfugiés darfouri, mais aussi près de 100.000 personnes ayant fui la crise en Centrafrique voisine, et plus de 10.000 réfugiés nigérians victimes du conflit sur le lac Tchad.
Diverses sources

Commentaires sur facebook

Laisser une réponse