Les Brèves de Miski – Cafouillage et Nettoyage

 

Le Gal 4*, Mahamat Idriss Deby, alias Mahamat Kaka, chef de l’expédition militaire dans le Tibesti, n’a jamais été blessé aux combats ; il a été malmené et maltraité par ses militaires qui lui demandaient de prendre la tête de l’assaut contre les civiles retranchés dans les grottes ; son père de président l’a donc exfiltré prétextant une blessure imaginaire, remplacé par un certain Tidjani Miss, neveu de l’autre. Les militaires ayant appris les manœuvres du père pour exfiltrer le fils du champ de bataille, exigèrent son retour immédiat, ce qui fut fait, mais accompagné d’une kyrielle des « anciens » qui doivent le conseiller et le protéger.

Jusqu’à ce jour, on ne connait ni le nombre des morts, ni le nombre des blessés ; chaque jour, il y a au moins un véhicule qui saute sur une mine et contrairement aux fanfaronnades du gouvernement, il y a au moins une vingtaine des véhicules bloqués, cernés par des mines.

Le gouvernement a décidé d’effectuer un déplacement forcé du village principal de Miski vers la petite agglomération de Ouniang. Les militaires passent de maison en maison pour obliger les habitants d’évacuer et surtout faire main basse sur tout ce qui ressemble à du vivrier. La tactique est simple : nourrir les militaires au frais et au détriment de la population qui, in fine sera atteinte de la famine non déclarée.

Correspondance particulière – Miski


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse