Les français participent- ils aux interrogatoires des prisonniers de l’ UFR?

Selon des sources crédibles, les renseignements français ont élu domicile à l’ANS, la police politique du régime. Ces barbouzes françaises rédigent une liste complète des questionnaires à demander aux prisonniers et leurs obligés de l’ANS se pressent pour obtenir les infos demandées ; on se demande si ces barbouzes ne suggèrent pas les méthodes à utiliser pour extorquer des aveux.

Les français seraient intéressés de la présence de certains individus sur le sol libyen, de la force du général Haftar (leur allié) au sud libyen, l’effectivité de la présence du gouvernement de Tripoli au sud libyen, etc; plus d’une centaine des questionnaires.


Commentaires sur facebook