Déclaration du Secrétaire général de la Convention tchadienne pour la défense des droits de l’homme, M. N Ibedou

Il est évident que tout acte de vandalisme et de violence ne mérite pas d’être soutenu, c’est un fait ; mais exprimer un raz-le-bol contre le calvaire programmé par IDRISS Deby pour punir tout un peuple est un acte que je qualifierais de citoyen.

Ces jeunes de la diaspora qui avaient pris la décision et le risque d’investir leur ambassade en France ont posé un acte qui traduit la frustration et l’étouffement de tout un peuple par Deby et ses semblables.
C’est bien l’absence totale d’espace d’expression, les souffrances quotidiennes volontairement infligées aux tchadiens à qui il est refusé d’exprimer son mécontentement, les interdictions systématiques de toutes manifestations pacifiques, ce sont toutes ces raisons qui ont provoqué la prolifération des rébellions armées ; parce qu’on a refusé à ces citoyens toute autre expression de mécontentement. Certains opportunistes et autres griots attitrés du régime politique de Deby ont tôt fait de qualifier ces jeunes de voyous et de tous les noms d’oiseaux;

Nous pensons qu’ils se trompent lourdement parce-que ces jeunes n’ont attaqué et occupé aucun autre endroit que leur ambassade symbole d’un système responsable de tous les malheurs du peuple tchadien ; ces jeunes ne méritent pas d’être traités de voyous ; ils sont un million de fois plus respectables que leurs détracteurs qui se gavent dans le râtelier de Deby en partageant avec lui les ressources volées au peuple tchadien.

Ces jeunes ont fait des dégâts dit-on (quelques meublés et des documents dispersés) mais ceux-ci ne sont rien à côté des dégâts causés par IDRISS Deby pendant vingt-neuf ans au pays.

Nous pensons que l’acte posé par ces jeunes, vandalisme mis à part , n’est pas à négliger; il a permis d’attirer l’attention du monde sur les souffrances que continue à subir le peuple tchadien martyre.

Nous à l’intérieur du pays devrions suivre cet exemple héroïque en occupant ces « boîtes à merdes »(passez moi l’expression) que sont l’Assemblée nationale et autres cour suprême, conseil constitutionnel etc; ces institutions qui continuent à donner aux agissements criminels de Deby un cachet légal.

Donc vandalisme mis à part, cet acte de nos jeunes de la diaspora est à consigner en lettre d’or dans les annales de l’histoire de notre pays.

Nous exigeons donc la libération immédiate de ces jeunes qui ont traduit les souffrances refoulées de tout un peuple.

Le gouvernement français qui est le responsable direct du calvaire des tchadiens doit tirer les conséquences de des agissements criminels du système politique tchadien dont il est le principal soutien.

Le Secrétaire général de la Convention tchadienne pour la défense des droits de l’homme (CTDDH)


Commentaires sur facebook

1 commentaire

  1. Bandar

    De l’intérieur, vous êtes compté parmi les plus courageux. Je vous admire pour tous vos gestes et faits. Nous avons tout à tour vu la naissance de beaucoup d’associations et ong oeuvrant pour la liberation de ce peuple jusqu’à présent resté amorphe face à son pauvre épanouissement. Force est de constater que beaucoup d’entre eux sont aujourd’hui alignés sur le système. Vous êtes presque le seul à oser lancer des cris d’alarme.
    VRAIMENT BRAVO ET ENCORE BRAVE;

Laisser une réponse