Les Brèves de N’djaména – Redéploiement massif des Djandjawids tout au long de la frontière Est du Tchad

Au moment où le régime de Khartoum est sous la pression de la rue, on constate ces derniers temps un redéploiement massif des djandjawids, renommés depuis « Dam-Assery (Secours rapide), aux frontières Est du Tchad. Les populations frontalières, très inquiètes de cette présence, vont de toutes les spéculations ; pour certains, c’est à la demande expresse et ultime de Deby lors de son aller-retour de la semaine dernière à Khartoum, que son ami El Béchir aurait accepté de redéployer les djandjawids pour empêcher les différentes rebellions soudanaises et tchadiennes de réoccuper le Darfour ; pour d’autres, c’est la manœuvre du tandem Hinda-Bichara Issa Djadallah, qui se positionnent ainsi pour après El Béchir et Deby. Bichara Issa n’a jamais caché ses ambitions après Deby ; il s’appuierait sur trois éléments : 1- le soutien indéfectible et la complicité sans faille avec la 1ère Dame qui l’a toujours maintenu auprès d’elle contre les assauts répétés du clan présidentiel qui voit en Bichara un concurrent potentiel ; cette proximité a permis au tandem de prendre en main l’armée nationale : les dernières nominations prouvent à suffisance la manœuvre ; 2- Bichara Issa aurait signé avec Deby un pacte de transfert de pouvoir au cas où ; 3 – le tandem Hinda Bichara compterait beaucoup sur la participation militaire des djandjawids en cas de vacance de pouvoir à N’djaména ; rappelons que les Djandjawids sont composés en majorité de la communauté à laquelle appartient Bichara Issa Djadallah et qu’ils sont sous le commandement d’un certain Himeti qui serait le propre cousin de Bichara Issa Djadallah.

Il faut aussi rappeler que les « Dam-Assery » est une force d’appoint pour le régime de Khartoum, elle est composée majoritairement des tchado-soudanais qui avaient toujours un œil vers le Tchad, c’est pourquoi on les considère aussi le parapluie de deux régimes à la fois.

Dans les milieux avertis on croit intimement que La chute du régime d’El Béchir entraînera immanquablement celle de Deby. Les jours à venir nous donneront un éclairage sur les vraies raisons de ce redéploiement des djandjawids qui étaient partis à Khartoum secourir El Béchir en difficulté avec sa population.

Correspondance particulière
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse