Les Brèves de N’djaména – Deby est rentré cet après-midi de Jeudi, bien soulagé !

Oui, oui, soulagé, très soulagé même d’avoir pu sauver le système Oumar El-Béchir. En effet, Deby a suivi et intervenu directement ou indirectement, les évènements de Khartoum. Il était en contact permanent avec El-Béchir, en contact permanent avec le Chef des djandjawids par l’intermédiaire de son Directeur du cabinet militaire, cousin de l’autre, en contact avec le Chef « d’Amni », le puissant service secret soudanais, et avec les principales figures du parti islamiste. Résultat : C’est le plus fidèle des fidèles d’El-Béchir, un extrémiste Foulani naturalisé djellaba, un génocidaire dans le Darfour, qui remplace El-Béchir.

Les trois principaux alliés du régime El-Béchir se sont entendus pour faire dégager El Béchir et conserver le système ; les Djandjawids, alliés de Deby, ont pris du grade et se sont positionnés pour l’avenir en se faisant accepter, car ce sont eux qui ont pris l’initiative de dire à El-Béchir que les carottes sont cuites. La rue n’a pas dit son dernier mot.

Correspondance particulière
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse