Les Brèves de N’djaména – Les fonds réservés pour les législatives ont été dilapidés !

Les bailleurs des fonds exigeaient de Deby de faire des gestes symboliques en payant la dette intérieure et en mettant une somme de côté pour le financement des législatives. C’étaient les conditions qui permettraient aux bailleurs de mettre la main dans la poche. Deby s’est incliné en ouvrant 2 comptes correspondants au trésor public et y a mis des sommes approuvées par lesdits bailleurs.

Au début de la semaine du 3 juin, les bailleurs, toujours eux, donnent l’ordre au gouvernement de commencer à payer la dette intérieure ; Deby envoie son DAAFM au trésor pour lui tirer la disponibilité ; à la grande surprise de l’envoyé, le TPG lui dit qu’il n’y a aucune disponibilité dans les deux comptes : l’argent a été retiré sur ordre de la 1ère Dame. Dans toutes ses courroux, Deby fait venir la 1ère et devant un personnel médusé l’interpelle en ces termes : « qui t’a dit de vider les deux comptes réservés, du trésor ? », la réponse de la 1ère fusa, « mais… tu m’avais demandé des retirer cet argent pour les besoins de la sécurité, noooon !» A bon, haaang, j’ai dit ça ? haaang !

Correspondance particulière


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse